Actualités

Quel sport après une PTH ?

Publié le 6 novembre 2019
PTH et sport

Par : Dr. Olivier BRINGER , Dr. Hervé SILBERT, Dr. Matthieu CESAR, Dr. Julien TREMLET, Dr. Guillaume MIROUSE

CCO : Centre de Chirurgie ostéo-articulaire

Extrait de la présentation :

150000 PTH par an en France

  • Chiffre en augmentation progressive depuis le début des années 70
  • Sir John Charnley : années 60 : invention PTH moderne

Objectifs

HANCHE INDOLORE
BONNE MOBILITE ARTICULAIRE
MARCHE SANS CANNE NI BOITERIE
DUREE LONGUE – LONGEVITE
ACTIVITE PHYSIQUE ET SPORTIVE

Des patients de plus en plus jeunes

Progrès techniques et chirurgicaux :

  • Fixation osseuse
  • couple de frottement
  • MIS

CFA, Ostéonécrose, Dysplasie, coxarthrose primitive familiale

Téléchargez l’ensemble de la présentation sur : Quel sport après une PTH ?

Chirurgie rachidienne lombaire spondylolisthesis chez l’adulte

Publié le 6 novembre 2019
Spondylolisthesis

Par : Dr TREMLET, chirurgie du rachis
Centre de Chirurgie Ostéo-articulaire
Polyclinique Saint Privat

Extrait de la présentation :

Les 4 fonctions essentielles du rachis

1. Stabilité
2. Statique
3. Mobilité
4. Protection du système nerveux
• liées, intriquées les unes des autres
• l’altération de l’une se répercutant en général sur les autres

Stabilité

Qualité fonctionnelle qui préserve le rachis
de tout mouvement ou déplacement allant
au delà des limites physiologiques
• Supports morphologiques de la stabilité
– L’intégrité des vertèbres
– L ’ i ntégr i t é des moyens d’union
ligamentaires
– L’intégrité des stabilisateurs musculaires

Stabilité composante osseuse

Intégrité du TRÉPIED osseux
◦ le corps vertébral
◦ les 2 massifs articulaires
= modèle des 3 colonnes
(Pr. René LOUIS)
} Intégrité du TRÉPIED osseux
} Support des lignes de gravité

Téléchargez l’ensemble de la présentation sur la Chirurgie rachidienne lombaire spondylolisthesis chez l’adulte

Rupture proximale des ischio-jambiers

Publié le 6 novembre 2019
Lésion ischio-jambiers

Par : Guillaume Mirouse
Orthopaedic and Sport Department
Clinique Saint Privat, Beziers, France

Extrait de la présentation :

Introduction

Rare
• Peu connue
• Retard au diagnostic
• 12% des traumatismes des IJ sont des ruptures proximales1
• Biceps fémoral++

Mécanisme de la blessure
• Contraction brutale des IJ
• Hanche en flexion / Genou en extension
• Sports à risques
– Rugby
– Ski nautique
– Athlétisme : saut de haie/ sprint

Facteurs de risques

Non modifiable
• Lésions précédentes
-> Cicatrice fibreuse
-> Unité myotendineuse moins fonctionnelle et résistante

• Modifiable
• Raideur articulaire
• Déséquilibre musculaire
• Homolatéral
• Controlatéral
• Déshydratation
• Fatigue

Clinique

• Douleur brutale postérieure
• Craquement audible
• Hématome ++++ secondaire
• Déhiscence au niveau de l’ischion

Téléchargez l’ensemble de la présentation sur L’ Instabilité patellaire

Instabilité patellaire

Publié le 6 novembre 2019
Instabilite patellaire

Par : Guillaume Mirouse
Orthopaedic and Sport Department
Clinique Saint Privat, Beziers, France

Extrait de la présentation :

POURQUOI LA ROTULE SE LUXE ?

ROTULE HAUTE
Rapport AT/AP
Si >1.2 : Pathologique
BASCULE ROTULIENNE
Angle formé par l’axe horizontal de la rotule et le plan bicondylien postérieur
Si > 20° : Pathologique

Facteurs secondaires

  • Genu valgum
  • Genu recurvatum
  • Femme
  • Antéversion fémorale excessive

DOULEUR : surtout en flexion (descente des escaliers, station assise prolongée)

BLOCAGE : extension ET flexion impossibles (différent du blocage méniscal) fugace (quelques secondes)

INSTABILITÉ
• Subjective: sensation de dérobement du genou (contraction réflexe nociceptive du quadriceps)
• Objective: luxation vraie de la rotule (toujours associée à une hémarthrose lors du 1er épisode)

Téléchargez l’ensemble de la présentation sur L’ Instabilité patellaire

Les raideurs d’épaule

Publié le 6 novembre 2019
EPU-raideurs-epaule

Par Dr. Matthieu CESAR

Journée du CCO – 26 octobre 2019
Stade de la Méditerranée

Extrait de la présentation :

SITUATION CLINIQUE : ÉPAULE DOULOUREUSE

Mesures des amplitudes articulaires actives mais
surtout passives

– Si douleurs : examen des mobilités passives en décubitus dorsal
– Elévation antérieure, Rotation externe 1 et Rotation interne 1 suffisent
– Abduction = mouvement combiné et complexe
– RE1 : attention à l’abduction compensatrice

= « Epaule gelée »

DÉFINITION : diminution des mobilités PASSIVES
(élévation antérieure ± RE1 ± RI) d’au moins 30°
par rapport au côté controlatéral
Enraidissement organique ≠ contracture antalgique

Téléchargez l’ensemble de la présentation sur Les raideurs d’épaule

Disjonction acromio-claviculaire

Publié le 6 novembre 2019
Disjonction acromio-claviculaire

Par : Guillaume Mirouse
Orthopaedic and Sport Department
Clinique Saint Privat, Beziers, France

Extrait de la présentation :

Introduction
• Fréquent+++
• Prédominance masculine
• Sujet jeune
• Accident sportif
⇒ Chute sur le moignon de l’épaule
⇒ 40 % des traumatismes de l’épaule de l’athlète1
⇒ 9.2 / 1000 patients 2

Articulation Acromio-claviculaire
• Di-arthrodie
• Transmission de contraintes mécaniques entre tronc et le membre
supérieur

Stabilisation à l’aide d’élèments
. Ligamentaires statiques
Intrinsèques : Ligament acromio-claviculaire
Extrinsèques : Les ligaments trapézoides et conoides
. Musculaires dynamiques
Deltoide- Trapèze

Stabilité Horizontale :
• Ligament acromio-claviculaire
• Deltoide
• Trapèze
u Stabilité verticale
Ligament trapézoide et conoide

Téléchargez l’ensemble de la présentation sur la Disjonction acromio-claviculaire

GONARTHROSE : Et à part la prothèse totale ?

Publié le 6 novembre 2019
GONARTHROSE

Par Hervé Silbert
Orthopaedic and Sport Department
Clinique Saint Privat, Beziers, France

Gonarthrose : tout savoir sur l’arthrose du genou

Extrait de la présentation :

Il n’existe pas, à l’heure actuelle, de traitement curatif de l’arthrose :

Aucun médicament n’a montré d’effet sur la progression de la maladie.
⇒ La prise en charge repose donc sur le traitement de la douleur mais également sur l’amélioration du handicap fonctionnel que l’arthrose provoque, notamment sur l’articulation du genou .

TRAITEMENTS NON CHIRURGICAUX

Traitements non Médicamenteux :

– Baisse des contraintes mécaniques
– Règles hygieno-diététiques : Lutte contre le surpoids, Activité physique régulière, Kinésithérapie
– Bilan postural avec éventuelle conception d’orthèses plantaires

Traitements médicamenteux :

– Antalgiques : Paracétamol, AINS, Dérivés codéinés, Tramadol
– Anti-arthrosiques : Chondroïtine sulfate, Diacerhéine, Glucosamines, Extraits d’avocat et de soja
– n’empêchent pas la dégradation articulaire et ont pour objectif de diminuer l’intensité des douleurs
– action différée et quelques semaines de traitement nécessaires pour juger de leur efficacité
– effets indésirables parfois graves (diarrhée, manifestations allergiques, atteinte hépatique lors de la prise de diacerhéine par exemple)
⇒ pas d’intérêt majeur dans le traitement de l’arthrose du genou

Téléchargez l’ensemble de la présentation sur la GONARTHROSE 

La chirurgie ambulatoire : une prise en charge avantageuse

Publié le 25 mars 2019

chambre hopitalQu’est-ce que c’est ?

C’est un mode de prise en charge en cas d’intervention chirurgicale qui permet de réduite votre séjour à l’hôpital à une seule journée. En 2018 en France, 46 % des opérations étaient réalisées en ambulatoire…et parfois bien plus pour certaines interventions courantes. Et quand on parle d’opérations courantes, sachez que certaines de plus en plus complexes peuvent être réalisées en ambulatoire ! Initialement, on pratiquait le plus couramment des cures de varices ou de hernies, des extractions dentaires ou l’ablation de la cataracte avec ce type de prise en charge. (suite…)

Le syndrome du canal carpien

Publié le 14 février 2019

main-tendueVoici une pathologie qui touche essentiellement les femmes de plus de 50 ans, mais en fonction de votre activité professionnelle par exemple, vous pouvez retrouver les symptômes dont nous allons parler ici. Mais qu’est-ce que le canal carpien ? Il s’agit en fait d’un canal qui héberge le nerf médian descendant le long de votre poignet et traversant votre main avant de se diviser en 4 parties au milieu de la paume de votre main. Ces quatre branches partent vers le pouce, l’index et le majeur ainsi que vers une partie de l’annulaire. C’est grâce à ce nerf que vous ressentez la majorité des sensations de votre main. C’est d’ailleurs cette absence de sensation qui doit vous alerter. (suite…)

Omarthrose : l’arthrose de l’épaule

Publié le 18 janvier 2019

epauleNous connaissons tous le terme d’arthrose, cette destruction progressive des cartilages articulaires. C’est souvent l’âge qui explique cette usure : le tissu conjonctif, c’est-à-dire la couche lisse qui recouvre ce cartilage, devient friable ou se fissure, car il est devenue trop fin. Parfois même ce tissu a disparu et une fois endommagé il ne se régénère que très peu, voire pas du tout. Cette dégénérescence implique que les extrémités d’os ne s’articulent plus aussi souplement que précédemment ; le frottement devient gênant, et même douloureux. Cette pathologie peut apparaître sur à peu près toutes les articulations, mais nous nous intéressons aujourd’hui plus spécifiquement à l’arthrose de l’épaule : l’omarthrose. (suite…)

Centre de Chirurgie Ostéo-Articulaire (CCO) - Polyclinique Saint-Privat - Rue de la Margeride -34760 Boujan-sur-Libron