Arthrose du genou ou Gonarthrose

L’arthrose est une pathologie fréquente. Elle affecte moins de 1% des individus entre 25 et 34 ans, alors que sa prévalence passe à 30% chez les plus de 75 ans. La gonarthrose est la deuxième localisation la plus fréquente. De nombreux facteurs sont incriminés dans l’apparition de l’arthrose : facteurs génétiques, traumatiques, métaboliques…

L’arthrose correspond à la destruction du cartilage entre le fémur et le tibia, responsable d’un frottement entre le fémur et le tibia responsable de douleurs.

Clinique

Le principal symptôme est la douleur survenant à l’effort initialement puis s’aggravant petit à petit empêchant le patient de pratiquer les gestes de la vie de tous les jours. Des épanchements récidivants sont également présents traduisant la souffrance du genou. (épanchement de synovie)

 

Paraclinique

Un bilan radiographie complet du genou est nécessaire pour évaluer la gravité de l’arthrose.

Gonarthrose gauche

 

Traitement

Médical

Il s’agit de réaliser des infiltrations de visco-supplémentation afin d’améliorer la congruence dans le genou. En complément des règles hygiéno-diététiques sont expliqués au patient : perte de poids, adaptation de la pratique sportive…

 

Chirurgical

  • Arthroscopie-lavage : il s’agit de nettoyer le genou des facteurs inflammatoires. L’effet est de quelques mois
  • Chirurgie de réorientation : ostéotomies

Le but est de corriger un défaut d’axe du membre inférieur afin de répartir les contraintes dans le genou. Il s’agit d’un traitement conservateur du genou. C’est une intervention qui est proposé le plus souvent chez le sujet jeune et actif.

 

 

Pour plus d’informations :

https://docs.google.com/viewer?url=http://www.sofcot.fr/content/download/9927/64108/file/Synthèse

 

Chirurgie prothétique

Il s’agit de remplacer partiellement ou totalement l’articulation du genou :

L’incision cutanée se fait sur le devant du genou.

La prothèse de genou est constituée habituellement de 4 éléments qui remplacent les zones de frottement usées.

Certains éléments sont fixés à l’os (fémur, tibia, rotule), d’autres sont assemblés entre eux.

Le métal (divers alliages possibles à base de Chrome-cobalt, de titane ou d’Oxinium) et le polyéthylène (matière plastique industrielle spéciale) sont les matériaux les plus classiques d’une telle prothèse.

Il existe des dizaines de types de prothèses de genou que le chirurgien choisit en fonction de chaque cas.

Le retour dans la chambre d’hospitalisation, dans le service n’est autorisé qu’après une phase de surveillance en salle de réveil d’une à deux heures environ.

 

Après l’opération :

Dés le deuxième jour après l’opération, le patient peut s’asseoir; la marche est débutée avec des cannes béquilles, le plus rapidement possible dans les jours qui suivent l’intervention pour éviter la survenue d’une phlébite

Pour plus d’informations :  https://docs.google.com/viewer?url=http://www.sofcot.fr/content/download/9935/64124/file/Synthèse

Centre de Chirurgie Ostéo-Articulaire (CCO) - Polyclinique Saint-Privat - Rue de la Margeride -34760 Boujan-sur-Libron