Entorses du genou

Particulièrement fréquente dans le cadre de la pratique de nombreuses disciplines sportives, l’entorse du genou est un traumatisme ligamentaire auquel nous sommes souvent confrontés en matière de chirurgie du sport.

Elle survient particulièrement fréquemment dans la pratique des sports dits de « pivot contact », tels que le football, rugby, handball. Toutefois, on la retrouve également de façon récurrente dans la pratique du ski.

De quoi s’agit-il ?

Le genou est une articulation majeure de notre anatomie : elle est à la jonction entre le tibia et le fémur. Sa stabilité est assurée par un ensemble de 4 ligaments qui relient les os entre eux :

  • Entorse du genouDeux ligaments latéraux
  • Le ligament croisé antérieur
  • Le ligament croisé postérieur

L’entorse survient lorsque, à l’occasion d’un mouvement de torsion du genou ou d’une mauvaise chute. Dans de tels cas les ligaments peuvent étirés excessivement, jusqu’à la rupture. On pourrait classer l’entorse du genou dans 3 catégories différentes en fonction de sa gravité.

  • On parlera d’entorse bénigne lorsque le traumatisme ne cause qu’un simple étirement des ligaments, sans aucune rupture ou déchirure
  • L’entorse moyenne sera plutôt caractérisée par une déchirure partielle du ligament. Cela peut survenir lorsqu’un certain nombre de fibres sont touchées mais que le ligament n’est pas pour autant rompu.
  • L’entorse grave est une entorse caractérisée par la rupture de l’un des 4 ligaments évoqués plus haut. A l’occasion d’une entorse, un ou plusieurs ligaments peuvent être touchés, on parlera alors de lésion multi-ligamentaire. Le plus souvent, c’est la rupture des ligaments croisés qui entraîne les cas d’entorses graves.

Une entorse du genou est souvent accompagnée d’un craquement audible lors de l’accident, suivi d’une douleur (déchirure) et d’un gonflement important.

Un diagnostic approfondi est nécessaire en cas de traumatisme du genou. En effet, cette articulation peut être concernées par diverses lésions qui peuvent aussi bien être méniscales que cartilagineuses.

Il faut savoir toutefois que la chirurgie n’est pas forcément nécessaire en cas d’entorse grave, mais il convient de consulter un spécialiste du genou pour évaluer avec précision la portée du traumatisme.

 

 

Que faire en cas d’entorse du genou ?

Un bilan radiographique doit être systématiquement réalisé afin de déceler une possible fracture au niveau du genou du patient. Ce n’est qu’une fois cette hypothèse définitivement écartée que l’entorse du genou est retenue lors de la prise en charge.

Prise en charge avant consultation

  • Immobilisation du genou concerné dans une attelle d’extension. Cette attelle est à garder pendant la période douloureuse après l’entorse.
  • Glaçage : afin de limiter le gonflement au niveau de l’articulation.
  • Prise d’antalgiques pour limiter la douleur si besoin
  • Anticoagulant pendant la durée d’immobilisation, sauf contre-indication.

Consultation postérieure

Il est important de consulter dans les 21 jours un spécialiste du genou afin de déterminer au mieux les lésions et de différencier entorse bénigne ou entorse grave. De ce constat, divers traitements pourront aboutir en fonction des objectifs du patient (si c’est un sportif par exemple).

Le spécialiste pourra déterminer la teneur exacte de l’entorse, les entorses graves peuvent aboutir sur une intervention chirurgicale :

Chirurgiens spécialistes du genou

Le centre de chirurgie orthopédique de la polyclinique Saint-Privat est composé de plusieurs chirurgiens spécialistes du genou.

En cas d’entorse grave du genou, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec l’un d’entre eux pour établir un diagnostic précis de votre situation et apprécier s’il faut, ou non, opérer.

Centre de Chirurgie Ostéo-Articulaire (CCO) - Polyclinique Saint-Privat - Rue de la Margeride -34760 Boujan-sur-Libron